Historique

HISTORIQUE

Tout a commencé en 1968 avec la création de la Cecab, fruit du regroupement de 5 coopératives morbihannaises. C’est à partir de cette nouvelle coopérative que vont peu à peu, se développer les activités amont et aval, en Bretagne puis à l’international de ce qui deviendra le Groupe Cecab.

Retraçons l’histoire de ce groupe en plusieurs périodes.

1968-1976 : la coopérative organise la production des agriculteurs morbihannais et répond à leurs attentes de production et de mise en marché de nombreuses productions végétales et animales.

1976-1984 : La coopérative UFM, spécialisée dans le légume, obtient de bons résultats. Cela lui permet de racheter la marque d’aucy mais aussi de développer son aval industriel à travers le rachat de plusieurs conserveries. La coopérative Cecab essaie de structurer les productions animales tout en consolidant son réseau de magasins de proximité.

1984-1997 : c’est à cette période que prend corps la notion de « Groupe Cecab ». Cette période est marquée par d’importants développements industriels dans les métiers du légume, de la viande de porc, de la dinde et de l’œuf (Olympig, Volaven, Matines). Le Groupe est en croissance et voit son chiffre d’affaires augmenter de manière significative. Il est un des acteurs importants de l’agro-alimentaire breton. Cet engagement dans la transformation visait à sécuriser et valoriser la production des exploitations agricoles des adhérents tout en cherchant à améliorer leur rémunération par la mise en place de filières sécurisant les clients et consommateurs.

1998-2008 : le Groupe Cecab poursuit sa très active politique de développement par croissance externe (rachat d’Aubret, de Karea…). Le développement international prend une dimension nouvelle avec l’acquisition de Globus dans les Pays de l’Est et avec la construction d’une usine de légumes appertisés en Russie. Cette internationalisation est une stratégie alors assez « originale » pour une coopérative dont l’ancrage est avant tout sud-breton. Elle témoigne d’une volonté de rechercher de nouvelles opportunités de développement. Parallèlement, le Groupe mène une stratégie d’alliances, avec Duc dans la volaille, Prestor et Gad dans le porc.

2008-2014 L’année 2008 marque un tournant dans l’environnement économique et financier de la planète. Les tensions sur les marchés s’accentuent depuis le krach boursier, une crise de confiance et du modèle amplifie les tensions et la compétition entre opérateurs. Le dernier choc «céréalier» 2010/2011 confirme une tendance de fond : les matières premières seront durablement chères et volatiles. La consommation continue de se tasser même si, au regard des autres biens de consommation, l’alimentaire semble mieux résister.
A partir de fin 2010, le Groupe Cecab enclenche une mutation en profondeur de son modèle avec l’objectif de se recentrer sur un nombre de métiers plus limité tout en anticipant le nécessaire élargissement du territoire d’influence des coopératives.

En 2010, le Groupe Cecab et le groupe belge Pinguin lutosa associent leurs activités légumes surgelés européennes pour former le numéro 2 du secteur. En 2013, ce partenariat évoluera avec la prise de participation majoritaire de GreenYard Foods (Ex Pinguin Lutosa) dans les sites de Moréac et de Comines. La période 2012-2014 est marquée par des réorganisations notables. Fin 2012, la branche d’aucy Long Life annonce un projet d’évolution de son activité industrielle et logistique sur la période 2013/2015. Ce projet repose sur la concentration de la production de légumes appertisés sur un nombre plus restreint de sites et sur le recentrage de l’essentiel de la production de plats cuisinés appertisés sur un seul site. La branche arrête également sont activité aliment pour animaux (APA). Au printemps 2013, la société Matines SA reprend le centre de conditionnement de Trémorel et le Groupe Avril devient majoritaire dans la nouvelle société Matines. En 2013, la société Gad SAS, au sein d’une filière porcine française déjà en très grande difficulté structurelle, se met sous la protection de la justice commerciale via une procédure de redressement judiciaire. En octobre, le tribunal de commerce valide le plan de continuation présenté par les dirigeants de Gad SAS. L’activité est recentrée sur le site de Josselin. Mais l’embargo russe sur la viande de porc décrété en janvier 2014 fragilise considérablement ce plan. En septembre 2014, le site de Josselin est cédé au groupe Intermarché.

Cette période 2012-2014 est une période de mutation très forte du Groupe Cecab avec des décisions parfois douloureuses mais nécessaires pour adapter les modèles aux réalités économiques d’une part mais aussi doter le Groupe Cecab de modèles plus aptes à assurer le développement du Groupe d’autre part.

L’année 2015 ouvre un nouveau chapitre de l’histoire. Après les réorganisations viennent le temps de la consolidation et du développement. Le groupe décide de changer de nom et de s’appeler « Groupe d’aucy ». Les coopératives Cecab et UFM fusionnent, la nouvelle entité gardant le nom de Cecab mais avec une nouvelle identité visuelle.